Programme
Tickets
The Great He-Goat

The Great He-Goat

Cie Mossoux-Bonté
07 - 09.06.2022

  • SSpectacle
  • D Danse
Dix gardien·nes de musée, enfermé·es la nuit dans les salles, se font phagocyter par les tableaux de Goya qu’ils et elles côtoient tout le jour. Leurs repères s’effritent peu à peu, leur lien avec le réel prend des formes saugrenues. Hanté par les Peintures Noires, chefs-d’œuvre de Goya, The Great He-Goat dénonce la violence aveugle et l’intoxication des esprits qui sont, de tous temps, comme une malédiction de l’Histoire. 

Sous le regard d’une enfant, les gardien·nes entrent dans la tête de Goya, deviennent ses monstres, ses obsessions, ses intentions troubles, ses ambiguïtés. Ce sont des mutants, embarqués malgré eux dans un monde qui leur échappe. À travers la mise en présence constante des gardien·nes et des figures goyesques, passé et présent se mêlent, s’entrechoquent, préservant, dans les situations les plus cruelles ou les plus absurdes, une humanité. Élucubrations, fantasmagories, sourdes manipulations, emportements, ils et elles recrachent de l’ombre une drôlerie bâtarde, leur seule force face à la débâcle annoncée.

Les acteurs et actrices sont démultiplié·es par des figures marionnettiques qui leur ressemblent étrangement, au point qu’on ne puisse plus les distinguer les uns des autres. Par le truchement de prothèses, les corps se soulèvent, se délabrent ou se confondent, se jouent de la gravité et rejoignent ainsi ces figures assises dans le vide, ces combats perdus d’avance parce que le corps est incomplet, ces charniers où se mêlent blessés et cadavres, toutes situations qui foisonnent dans l’œuvre de Goya. Ce dernier, qui fut premier peintre à la cour d’Espagne, rompit avec ses ambitions sociales quand il produisit les Peintures Noires et commença à se pencher, avec une puissante compassion et une farouche drôlerie, sur les affres de la guerre, les abus de l’Inquisition, les superstitions aveugles, la stupidité du pouvoir. Chants et danses que le peintre a dû connaître en son temps imprègnent toute l’œuvre. The Great He-Goat donne à « entendre » le tableau, les matières vocales se rapprochant au plus près de la tonalité des peintures ou capables d’en faire émerger leurs intentions cachées.

Dans le cadre du Festival TB² Tanneurs - Brigittines.

© Mikha Wajnrych

EN - Ten museum guards, locked up in the museum rooms at night, are swallowed up by the Goya paintings they see all day. Their reference points gradually crumble, their link with reality takes on bizarre forms. Haunted by Goya’s Black Paintings, The Great He-Goat denounces the blind violence and intoxication of the mind.

NL - Tien museumbewaarders die ’s nachts opgesloten raken in de zalen van het museum, worden opgeslokt door de schilderijen van Goya die ze dag in dag uit moeten bewaken. Hun aanknopingspunten brokkelen stilaan af, hun link met de realiteit neemt absurde vormen aan. Tegen de achtergrond van de Zwarte Schilderijen van Goya, hekelt The Great He-Goat het blinde geweld en de verziekte geesten die van alle tijden zijn.

Conception et chorégraphie Nicole Mossoux
Mise en scène Nicole Mossoux, en collaboration avec Patrick Bonté
Interprétation et collaboration artistique Juan Benítez, Dounia Depoorter, Thomas Dupal, Yvain Juillard, Frauke Mariën, Fernando Martin, Isabelle Lamouline, Shantala Pèpe, Candy Saulnier, Fatou Traore, Eva Ponties-Domeneghetty en alternance avec Marie-Lou Adam
Figures, costumes et scénographie Natacha Belova
Création vocale Jean Fürst
Création sonore Thomas Turine
Lumière Patrick Bonté
Maquillages et perruques Rebecca Flores-Martinez
Réalisation des costumes Patty Eggerickx, avec l’aide de Lydie Fourneau, et de Myriam Simenon, Agnès Brouhon et Christelle Vanbergen de l’Atelier costumes du Théâtre de Liège
Réalisation des masques Loïc Nebreda et Audrey Robin
Réalisation des prothèses Laurent Couline
Réalisation du décor Mikha Wajnrych
Formation flamenco Coral Vados
Régie son Fred Miclet
Régie lumière Jean-Jacques Deneumoustier ou Julien Placentino
Régie plateau Baptiste Leclère ou Céline Pagniez
Assistanat Rita Belova, Sébastien Chollet et Anaïs Grandamy
Remerciements Anna Moreno i Lasalle, Alicia Tajuelo Martin, Lou Emanueli et Cécile Maniquet.

Une production de la Cie Mossoux-Bonté, en coproduction avec Charleroi Danse – Centre chor.graphique de la Fédération Wallonie-Bruxelles, La Briqueterie - CDCN du Val-de-Marne, le Théâtre de Rungis, La Coop asbl et Shelterprod | Avec le soutien du Théâtre de Liège, du Théâtre de Châtillon, Taxshelter.be, ING et du Tax-Shelter du gouvernement fédéral belge, de la Fédération Wallonie-Bruxelles, service de la danse et de Wallonie-Bruxelles International.

Dates

Ma . 07 juin - 19h00 TICKET
Me . 08 juin - 19h00 TICKET
Je . 09 juin - 19h00 TICKET
Durée: 1h15

Revue de presse

« The Great He-Goat », ou le sabbat obscur des figures dansantes : critique

Mathieu Dochtermann, Toute la culture - 30 mars 2019

Danse des mirages et des mystères : critique

Marie Baudet, La Libre Belgique - 17 mars 2019