El pueblo unido jamás será vencido

Mauro Paccagnella / Alessandro Bernardeschi

Contact

Emilie Gabele
+32 2 213 70 52

Vous trouverez ici le communiqué et le dossier de presse ainsi que les photographies du spectacle El pueblo unido jamas sera vencido. 

Mauro Paccagnella

Mauro Paccagnella est danseur, performeur, acteur et chorégraphe italien résidant à Bruxelles depuis le début des années 90’. Sa constante recherche d’une prise de parole dansée au-delà des lignes de démarcation génériques et des rituels formalistes  contemporains, flirte avec le théâtre, les arts plastiques, l’architecture et la musique. Sa démarche questionne avec ironie et distance les urgences identitaires d’un monde en constant mouvement. Son plaisir de la rencontre, de l’échange et du partage avec des artistes d’horizons différents lui ouvrent la possibilité de découvrir des espaces audacieux et inattendus qui se confrontent aux frontières des signes contemporains pour se révéler en actes décalés, drôles et perméables. Danseur, il travaille notamment pour Caterina Sagna pour ses créations "Relazione Pubblica", "Heil Tanz!", "Basso Ostinato", "P.O.M.P.E.I" et "Bal en Chine". Entre 1993 et 1998, il fait partie du groupe Un OEuf Is Un OEuf, pour ensuite créer en 1998 le groupe bruxellois Wooshing Machine. Après les premiers Triptyque de théâtre-danse musical (1998-2001) et le projet de recherche "Dog-Tricks" (2001-2004), il crée la tétralogie très librement inspirée à  l’univers wagnérien "The Siegfried’s Swan Song" (2006-2011). Depuis 2013, il poursuit sa recherche à partir d’une série d’études chorégraphiques de petits formats appelées Conti Sparsi dont "HAPPY HOUR" fait partie. « Happy Hour », est un duo créé avec Alessandro Bernardeschi, a reçu le Luminux Award et le Total Theater Award au Fringe Festival d'Edimbourg en 2016. En 2018 ils créent leur deuxième spectacle « El Pueblo Unido Jamás Será Vencido ». Mauro était en 2016 en résidence artistique au Centre Culturel Jacques Franck à Bruxelles, depuis 2017 il est artiste en résidence à CENTRAL, Centre Culturel Régional de La Louvière et artiste associé au théâtre Les Tanneurs à Bruxelles.

Mauro Paccagnella se consacre aujourd'hui à une réflexion ainsi qu'une mise en pratique de nouveaux langages chorégraphiques en relation avec le public et la fragilité de l'acte de création artistique. Sa prochaine création (A+X+P) avec l'artiste plasticien et conférencier Eric Valette, la danseuse Tijen Lawton et le vidéaste Stéphane Broc traite ces questionnements dans un spectacle chorégraphique documentaire avec la participation de 12 amateurs.

 

Alessandro Bernardeschi

Alessandro bernadeschi est d’origine toscane. Il fait ses études au D.A.M.S à Bologne où il obtient sa maîtrise avec une étude portant sur «La Nouvelle Danse Française des années 80». Il continue ensuite une formation en danse classique et contemporaine tout en étant très actif sur la scène contemporaine de Bologne dans les années 80. En 1990, il s’installe à Paris où il travaillera avec le chorégraphe napolitain Paco Decina pour lequel il danse dans les création: Vestigia di un Corpo, Ciro Esposito Fu Vincenzo et Fessure. Dès 1996, il intègre le Centre Chorégrahique National de Rennes dirigé par Catherine Diverres avec laquelle il collabore pour diverses créations. A Bruxelles, il rencontre ensuite la chorégraphe Karine Ponties pour les projets Negatovas, Les taroupes et Brucelles. Il travaille également avec et pour Marco Berretini, Mauro Paccagnella et François Verret. Depuis 2000, il a entamé une colloboration avec Caterina Sagna pour laquelle il participe à toutes les créations dont La Signora, Sorelline, Relazione Pubblica, Heil Tanz!, Basso Ostinato et aussi P.O.M.P.E.I et Bal en Chine.            Depuis 2014, Alessandro Bernardeschi travaille avec George Appaix pour la création Vers un Protocole d’une Conversation? et What do you think?. En 2015, il co-chorégraphie avec Mauro Paccagnella le spectacle Happy Hour.

Lisa Gunstone

Lisa Gunstone est née en 1970 à Birmingham, Angleterre.
Elle quitte sa ville natale pour rejoindre la London Contemporary Dance School pour étudier la danse et la chorégraphie. Sa première participation en tant qu’interprète sera avec la compagnie Freakshow. Cette expérience décisive la conduira sur une voie artistique qui mélange un travail chorégraphique très éclectique avec notamment Alain Platel, Carlotta et Caterina Sagna, Pierre Droulers, Thomas Hauert, Claire Croizé, Inne Goris et Mauro Paccagnella. Lisa se consacre également aujourd’hui à un travail plus spéci que et oriente sa passion pour la création dans d’autres domaines. Elle travaille avec Caroline Rottier a n de mettre en scène des personnes qui vivent avec un handicap. Lisa collabore également avec Christel Simmons à l’école de van Gaasbeek, Stéphanie Pécourt pour l’indiscipline de la création artistique belge, Ultima Vez et Wim Vandekeybus. 

Simon Stenmans

Après trois années d’études à l’EFPME (05-08) de Bruxelles, au cours desquelles il a suivi divers stages à l’L, au Kunstenfestivaldesarts et au Théâtre Les Tanneurs, Simon Stenmans a travaillé pendant trois saisons au Théâtre Les Tanneurs en tant que régisseur général. Il travaille ensuite comme freelance, entre autres comme assistant à la direction technique du Kunstenfestivaldesarts mais aussi pour différentes compagnies basées à Bruxelles dont Kate McIntosh et Wooshing Machine. Il fait les créations lumière et la coordination technique de leurs derniers spectacles. Depuis peu, il travaille également avec l’association ChoréACtif (Clermont-Ferrand).

  • El pueblo unido©Wooshing Machine
  • El pueblo 1©A. Piemme
  • El pueblo 2©A. Piemme
  • El pueblo 3©A. Piemme
  • El pueblo 4©A. Piemme
  • El pueblo 5©A. Piemme
  • El pueblo 6©A. Piemme
  • El pueblo 7©A. Piemme
  • El pueblo 8©A. Piemme
  • El pueblo 9©A. Piemme