Tickets

Quartier

Pour faciliter les échanges entre les propositions artistiques et les publics, plusieurs choses sont mises en place : des tarifs préférentiels, des créations de spectacles avec les habitants ou plus largement des citoyens, des rencontres avec les différentes équipes artistiques au travers du Comité des spectateurs, des ateliers autour des spectacles, des ateliers Traces, la présence d'un auteur en résidence.

Projets-Quartier et citoyens

Depuis 2002, 10 projets-quartier ont donné lieu à 10 créations de spectacles de théâtre ou de danse. La volonté du Théâtre Les Tanneurs est de créer une vraie rencontre entre des amateurs curieux d’explorer leur créativité, des artistes intéressés par un tel processus qu’ils intègrent dans leur parcours professionnel et un public, chaque année de plus en plus large.

Les projets-quartier sont consultables sur notre site, dans la section Archives.

Alexandre Caputo a la volonté de mettre en avant la dimension citoyenne de ces projets en élargissant le territoire au-delà du quartier.

Comité des spectateurs

Né d'une nécessité de créer une suite pour les participants aux Projets-Quartier, le comité de spectateurs accueille et accompagne également aujourd'hui de nouveaux publics au sein de la programmation. Ces publics habitent, travaillent ou fréquentent une association du quartier ou sont allocataires sociaux, et ont en commun l’envie de partager et de prolonger la rencontre avec la création contemporaine et les artistes dans un esprit de convivialité et d’ouverture.

Atelier Traces

Après chaque spectacle, nous organisons dans le bar du théâtre un atelier Traces imaginé par Catherine Martin au sein du Comité des spectateurs. Cet atelier a généralement lieu de 14h30 à 17h30 le jeudi qui suit la série de représentations. Cet atelier, ouvert à tous les spectateurs, est un espace où ceux qui le souhaitent se retrouvent pour partager leurs impressions sur le spectacle et réaliser, seul ou à plusieurs, une forme artistique. Il est donc accessible à titre individuel ou aux groupes scolaires ou associatifs, ainsi qu’aux étudiant.e.s en école supérieure, notamment en arts.

Jeux d'écriture / En train décrire

L’atelier En train décrire est un des projets de longue haleine mis en place au théâtre. Dès le départ, les participants ont manifesté leur envie de partager leurs écrits. Patricia Balletti, en charge des relations avec le quartier et les écoles, a proposé d’utiliser le porche de l'entrée du théâtre pour rendre visibles ces textes collectifs nés de l’atelier En train décrire :

« Avec Laurence Kahn, qui a conçu et animé les ateliers, nous avons cherché un artiste qui travaille dans le domaine des arts plastiques et qui puisse traduire sur ce mur l'esprit de l'atelier. Nous n’avons donc pas cherché simplement un artiste ayant son propre univers mais aussi un artiste désireux d'entamer une collaboration, intéressé par la démarche de l'atelier, par les textes réalisés et par la rencontre avec les participants aux ateliers. La rencontre avec l’artiste Parole a été déterminante. Nous avons apprécié son travail, son esthétique, sa proposition de mise en forme des textes et son ouverture et intérêt pour nos démarches.

La demande n’était pas que les textes soient spécialement lisibles, mais plutôt que le mur donne une idée générale de la dynamique de l’atelier. Comme pour le livre Jeux d’écriture sorti en 2013, où nous avions scanné les carnets des participants, il s’agit ici de partager l’esprit de l’atelier, qui a pour fondement le jeu et qui permet une certaine liberté. »

Publications

Au fil du temps et des rencontres, le Théâtre Les Tanneurs publie des ouvrages en relation avec leurs activités.

Le Théâtre Les Tanneurs a contribué à la publication de Tout va bien sauf ce qui ne va pas, ouvrage consacré à Jean-Pierre Rostenne, personnage bien connu du quartier des Marolles. Laurence Vielle l'avait d'ailleurs rencontré dans le cadre des Veillées du Lundi.

En février 2013, a été publié aux E1ditions du Cerisier le livre Jeux d’écriture. Dans cet ouvrage, vous pourrez découvrir des textes d’ateliers conçus et animés par Laurence Kahn à la maison de repos et de soins « Aux Ursulines », ainsi qu'à l’Institut Pacheco.

Laurence Vielle, auteure en résidence de 2006 à 2009, a parcouru les rues et, au gré de ses déambulations, a rencontré Marolliens et Marolliennes qui lui ont raconté leurs histoires. Ces personnes se sont aussi laissées photographier par Vincen Beeckman et illustrer par Patrick Carvalho Dumont.

Les trois ouvrages sont en vente sur demande ou au bar du théâtre, tous les soirs de représentation. Tout va sauf ce qui ne va pas au prix de 15€, Les Veillées du Lundi au prix de 6,50€ et Jeux d'écriture au prix de 12€ (ou sur le site des Éditions du Cerisier).

Médiation culturelle

Effet de mode, mission ou nécessité ?

À l’occasion de la parution du livre Jeux d’écriture aux Éditions du Cerisier, le Théâtre Les Tanneurs a organisé le 4 février 2013 une journée de réflexion sur la médiation culturelle au sein d’un théâtre. Pour consulter les exposés de cette journée-conférence : http://www.lestanneurs.be/archives/mediationculturelle

Contact

Mathilde Lesage

+32 (0)2 213 70 53
mathilde@lestanneurs.be