Programme
Tickets
L'archipel des Mélongas : capsules sonores

L'archipel des Mélongas : capsules sonores


30.11 - 30.06.2022

  • AActivité
  • T Théâtre

L’Archipel des Mélongas est un atelier d’écriture à distance porté par Geneviève Damas, à l’invitation du Théâtre Les Tanneurs et de sa médiatrice Mathilde Lesage, de novembre 2020 à avril 2021, période du second confinement culturel en Belgique.

L’appel à prendre part à l’aventure
Au mois de septembre 2020, l’Archipel des Mélongas, situé dans la ceinture de feu du Pacifique, a été la proie d’émissions volcaniques durant près de trois semaines. Lorsque le panache de fumée s’est dissipé, les images satellite ont révélé qu'une nouvelle bande de pierre et de terre était apparue, longue de 600 mètres et large de 150 mètres. En quelques semaines, de nombreuses alluvions s’y sont déposées et la nature a crû de manière surprenante. En outre, les matériaux qui la composent semblaient attirer les bateaux passant à proximité. Ceux-ci voyaient leur trajectoire étrangement déviée – il leur fallait beaucoup d’énergie pour s’en éloigner. En outre, la nuit, l’île semblait nimbée d’une étrange halo de lumière. Comme l’Archipel des Mélongas est situé dans les eaux internationales, divers États ont lancé un appel à la communauté scientifique : il était impérieux de savoir ce qui s’y passait chimiquement, biologiquement et géologiquement. Cependant l’appel était clair : s’embarquer dans cette aventure comportait de sérieux risques.

Durant plus de quatre mois, les imaginaires de 53 participant·es ont arpenté l’Archipel des Mélongas à travers 6 consignes d’écritures et donc 6 fragments.

Pour valoriser les centaines de pages écrites, le Théâtre Les Tanneurs a proposé aux participant·es d’enregistrer une capsule sonore d’un extrait issu du fragment de leur choix. André Chapatte et Alice Spenle ont imaginé un univers sonore commun à chaque consigne. Les podcasts sont donc organisés en 6 playlists reprenant les consignes. Si vous souhaitez en savoir plus sur les péripéties des personnages, vous trouverez un résumé de chaque consigne ci-dessous et dans la playlist correspondante.

Nous sommes très fièr·es de vous présenter le résultat de cette aventure humaine et artistique.

Bonne écoute !
 

1ère consigne
Au cours du premier fragment, les participant·es se sont vus proposé de créer un personnage puis de relater, dans le journal de ce dernier, la dernière journée qu’il passerait avant de se rendre à l’aéroport du pays d’où il embarquerait pour rejoindre Tokua, en Papouasie-Nouvelle-Guinée. Au cours de cette dernière journée, le·la lecteur·trice découvrirait la vie que le personnage menait avant de s’embarquer, iel y percevrait son expression langagière récurrente et, surtout, le personnage fera allusion à un secret inavouable pesant sur son vécu. Il atterrirait à l’aéroport de Tokua le 9 décembre 2020 à 16h45.

Écouter les capsules sonores de la Consigne 1

2ème consigne
Le second fragment a débuté le même jour, au moment où les personnages venaient de débarquer. Des gardiens de l’ONU attendaient sur le tarmac et ont conduit tous les personnages — une soixantaine d’hommes et de femmes, de tous âges, de tous pays — vers le lobby. Là, Ticky Van Moerthout, haut responsable Onusien, leur a servi un discours galvanisant, « famille – patrie – droits de l’homme – Robinson Crusoé », et leur a annoncé que lorsqu’ils arriveraient sur l’île, il leur serait demandé de lui choisir un nom. Ensuite, les personnages ont eu droit à un cocktail dinatoire traditionnel. Vers 19h, ils ont embarqué dans un bateau, avec de nombreuses malles (un ravitaillement était prévu une fois par mois), le générateur électrique, les éoliennes, l’essence (il y avait en effet des petits canots à moteur), le matériel de soin et de détresse. Il y avait aussi des armes au cas où. La traversée a duré deux jours. Durant celle-ci, il y a eu une avarie de moteur, l’apparition d’une étoile filante, la vision d’un requin-baleine. En outre, chaque personnage a dû partager sa cabine avec un autre membre de l’expédition.

Écouter les capsules sonores de la Consigne 2

3ème consigne
Le troisième fragment racontait les deux premières journées sur l’île nouvelle. Elle était juste magnifique, toute de roche noire, avec de la végétation luxuriante, une lagune translucide, mais à part quelques oiseaux, il n’y avait rien. Il fallait tout mettre sur pied. Le commandant du navire était pressé de voir les personnages débarquer et de décharger la cargaison. Il y a eu un mouvement de panique au sein du groupe lorsqu’il est apparu qu’ils allaient rester seuls. Le commandant a promis qu’il reviendrait au bout d’un mois. Après avoir tiré deux fusées de détresse, il s’en est allé. Les personnages sont restés seuls. Il était dix heures du matin. Avant que le soir tombe, il leur a fallu collaborer pour construire un abri pour la nuit et organiser leur ravitaillement. Au cours de ces deux journées, quelque chose les a ramené au secret inavoué, ils ont été à deux doigts d’être démasqués et peut-être que quelqu’un a deviné ce qui les agitait. En fin de deuxième journée, selon les désirs de Ticky Van Moerenhout (grandeur des nations, pérennité des entreprises humaines), ils ont été amenés collégialement à trouver un nom pour l’île. En outre, chaque participant·es a reçu d’un de ses confrères d’écriture un objet à insérer dans le fragment.

Écouter les capsules sonores de la Consigne 3

4ème consigne
Le quatrième fragment est le récit de la vie des personnages du jour 3 au jour 10 sur l’île Kazukuru, du nom choisi collectivement par les participant·es. La météo du jour 3 n’était pas clémente : larges éclaircies prédominantes, averses éparses mais violentes, situation atmosphérique instable et visibilité faible. Il s’agissait pour chaque protagoniste d’envoyer un premier rapport sur l’île. Un de ses compagnons est venu se confier à lui. Par le passé, il avait commis quelque chose d’inavouable. Il vous a fallu faire mention d’un morceau de musique reçu d’un autre participant. Un événement imprévu a empêché les personnages d’achever ce fragment.

Écouter les capsules sonores de la Consigne 4

5ème consigne
Le cinquième fragment est le récit de la vie des personnages du jour 11 au jour 31. Il a débuté par un proverbe donné par un des collègues de l’atelier. Durant cette période, un objet flottant a échoué / accosté sur l’île. Il y a eu une histoire d’amour. Pendant toute une journée et toute une nuit, les générateurs n’ont pas fonctionné. Le jour 31, les personnages ont vainement attendu le retour de Ticky Van Moerenhout et ils ont commencé à comprendre que la mission pour laquelle ils s’étaient engagés sur Kazukuru n’était peut-être pas celle qu’ils avaient imaginée.

Écouter les capsules sonores de la Consigne 5

Écouter les capsules sonores des personnes inter-consigne

Atelier mené par Geneviève Damas
Encadré par Mathilde Lesage
Création sonore des capsules André Chapatte et Alice Spenle

L’atelier a été suivi par Hélène Baquet, Marie-Pierre Bleeckx, Patricia Brichet, François Brouyaux, Lénaïc Brulé, Gaëtan Bulourde, Nathalie Capart, Agnès Cardon, Cayetana Carrion, Anne Casterman, Irit Daniel, Diana David, Aliénor Debrocq, Raph99, Anne Englebert, Fabian Finkels, Paméla Ghislain, Diana Hincapie, Stéphanie Hocq, Zoé Joarlette, Maria Karaguiozova, Jeannine Kerstius, Simon Laroche, Céline Lefèbvre, Mathilde Lesage, Elysabeth Loos,Bénédicte Lotoko, Catherine Luxereau, Charly Magonza, Catherine Martin, Serenella Mar-tufi, Patrick Michel, Anne Orban, Marthe Paulus, Morgane Piraux, Carole Rémus, Maëlle Rey,Frédéric Rolland, Jacqueline Rorsvort, Natacha Schrouben, Laurence Stévenart, WemboVereeken et les élèves de Clémentine Habets de l’Athénée Royal de Saint Ghislain : EleaAllegro, Léa Bouchez, Léa Brinaert, Clémentine Habets, Tarek Hamouchi, Maeva Iannello,Clara Lecomte, Emilie Lépine, Luca Miseri, Léna Vandenweghe et Emma Wantiez.

Un projet du Théâtre Les Tanneurs, avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles et du CPAS de la Ville de Bruxelles.

Revue de presse

Corps & lien. La médiation au temps du coronavirus

Marie Baudet, Nouvelles de danse - 1 janvier 2021

Bruxelles vit : interview de Mathilde Lesage

Charlotte Maréchal, BX1 - 4 décembre 2020

Des arts de la scène toujours vivants

Juliette Mogenet, PointCulture - 27 novembre 2020