Encore une histoire d'amour

thomas gunzig / David Strosberg

Contact

Juliette Mogenet
+32 2 213 70 52 -

Retrouvez ici le communiqué de presse, le dossier de presse et les photos du spectacle Encore une histoire d'amour

thomas gunzig

Thomas Gunzig est l’un des auteurs francophones les plus lus et les plus polyvalents de Belgique. Outre des romans, il a écrit des nouvelles, des ouvrages pour la jeunesse, des pièces radiophoniques, des pièces de théâtre et des scénarios. Son œuvre littéraire a reçu plusieurs prix et a été traduite en de nombreuses langues. Il enseigne aussi la littérature dans différentes écoles supérieures. Trois fois par semaine, il signe la chronique «Café serré» dans l’émission Matin Première de la RTBF. Son œuvre se caractérise par une imagination puissante et un humour noir.

 

David Strosberg

David Strosberg, metteur en scène belge actif dans les communautés française et flamande, est aussi directeur artistique du Théâtre Les Tanneurs depuis 2010. Il a mis en scène de nombreux spectacles, parmi lesquels : L’enfant rêve d’Hanokh Levin, Ode maritime de Fernando Pessoa, Le tueur souriant de Jean-Marie Piemme, Djudjurassique bled de Fellag, Schitz d’Hanokh Levin, Mein Kampf (Farce) de Georges Tabori, Une lettre à Cassandre de Pedro Eiras, Et avec sa queue, il frappe ! de Thomas Gunzig, Petites histoires de la folie ordinaire de Petr Zelenka. Le jour, et la nuit, et le jour, après la mort d’Esther Gerritsen, a été créé en avril 2017. Encore une histoire d’amour de Thomas Gunzig est sa dernière mise en scène. 

Anne-Pascale Clairembourg

Anne-Pascale Clairembourg est sortie de l’IAD en 2000. Depuis, on a pu la voir dans de nombreux spectacles dont Le Ventriloque et Jours de pluie mis en scène par Miriam Youssef (ZUT), La princesse Maleine de Maeterlinck, mis en scène par Jasmina Douieb (ZUT, Le Public), Le Moine noir deTchékhov mis en scène par Denis Marleau, Bérénice de Racine mis en scène par Philippe Sireuil (Martyrs), Britannicus de Racine mis en scène par George Lini (Atelier 210 et tournée), L’enfant froid de Von Mayenburg mis en scène par Laurent Capelluto (ZUT), La Société des loisirs d’Archambault mis en scène par Patrice Mincke (ZUT et Toison d’Or), Est-ce qu’on ne pourrait pas s’aimer un peu ? mis en scène par Jaco Van Dormael, Théâtre sans animaux de Ribes mis en scène par Eric de Staercke (Théâtre de la place des Martyrs), Oncle Vania de Tchékhov et L’échange de Claudel mis en scène par Elvire Brison (Théâtre de la vie, Théâtre de la Place des Martyrs), I would prefer not to mis en scène par Selma Alaoui (Théâtre Les Tanneurs)... Elle a également tourné dans des courts et longs métrages et a suivi une formation en chant, danse, piano et claquettes. En février 2013, elle reçoit le Magritte du meilleur espoir féminin pour son rôle dans Mobile Home de François Pirot.

ALEXANDRE TROCKI

Sorti de l’INSAS à la fin des années 80, Alexandre Trocki travaille depuis avec de nombreux metteurs en scène dont notamment Michel Dezoteux, Philippe Sireuil, Jacques Delcuvellerie, Lars Noren, David Strosberg, Lorent Wansons, Virginie Thirion, Anne-Cécile Vandalem, Vincent Goethals... et à travers de nombreux auteurs tels que Tchékov, Shakespeare, Musset, Molière, Claudel, ou encore Feydeau, Labiche , Piemme, Schwab, Tabori, Lagarce, Müller, Kleist...

Au cinéma, il tourne dans plusieurs courts-métrages et travaille notamment avec les frères Dardenne dans Le silence de Lorna.

Marie Szersnovicz

Diplômée en 2005 de l’Ecole Supérieure des Arts Décoratifs de Strasbourg, Marie Szersnovicz se forme à la scénographie et à la conception de costumes.
 Au théâtre, elle collabore un temps avec le metteur en scène suisse Eric Devanthery (L’inattendu, Discopigs). Installée à Bruxelles depuis 2006, Marie Szersnovicz travaille avec les metteurs et metteures en scène Noémie Carcaud (Au plus près), Anne-Cecile Vandalem (Habit(u)ation), Stéphane Arcas (L’argent), Sabine Durand (Le Banquet dans les bois), ainsi qu’avec Nalini Menamkat (1913).
Depuis 2008, elle a développé une complicité particulière avec Transquinquennal (Blind Date 3, Coalition (avec Tristero), Capital Con ance (avec le groupe Toc), La Estupidez, avec Tristero (Reset, Toestand) ainsi qu’avec Guy Dermul (Barakstad, It’s my life and I do what I want avec la collaboration de Pierre Sartenaer, Skieven).

Harry Cole

Harry Cole Harry Cole a commencé à travailler comme régisseur en 1984. Entre 1989 et 1997, il a travaillé en tant que créateur lumière à l’ancien KJT, aujourd’hui Het Paleis. En 1997, il est devenu indépendant et a travaillé comme créateur lumière sur de nombreuses productions en théâtre et en danse. Il a travaillé entre autres avec et pour Jan Fabre, Alain Platel, Arne Sierens, le Théâtre Antigone, le KVS, le Young Heart Choeur de Northampton aux USA, la Compagnie Lamaison à Toulouse, etc. Au même moment, il décida de transmettre sa passion et ses connaissances à travers diverses formations données en Flandre. Entre 2003 et 2010, il a été le directeur technique de Jan Fabre, ce qui lui a permis de tourner dans le monde entier. Depuis 2010, il est professeur au RITS à Bruxelles et travaille également sur de nombreuses productions comme créateur lumière. 

  • Encore une histoire d'amour 1©Stef Stessel
  • Encore une histoire d'amour 2©Stef Stessel
  • Encore une histoire d'amour 3©Stef Stessel
  • Encore une histoire d'amour 4©Stef Stessel
  • Encore une histoire d'amour 5©Stef Stessel
  • Encore une histoire d'amour 6©Stef Stessel
  • Encore une histoire d'amour 7©Stef Stessel